/* Setting : h2_headings */ h2 { font-family : 'Devonshire'!important; }
Searching
Please wait

Escapade d’une semaine en Tasmanie

Publié le:
 20 novembre 2015

Youpiii, nous voilà arrivés sur un nouveau continent !

Et pas n’importe lequel: Bienvenus en Australie

Pour être francs, après avoir passé 4 mois en Asie, on a vécu notre arrivée en Australie comme un renouveau et en fait comme si on entamait littéralement un nouveau voyage.

Bien qu’on ait apprécié l’Asie, découvrir de nouvelles cultures et s’initier à un mode de vie différent (ce pourquoi on est partis aussi d’ailleurs) et bien, malgré tout, il ne faut pas se leurrer: qu’est ce que ça fait du bien de revenir aux valeurs sûres (les nôtres en tous cas) d’un monde occidentalisé!

Mais nous vous en parlerons prochainement plus en détails, dans nos articles consacrés à l’Australie…

Pour l’instant, place à la Tasmanie !

Après une nuit passée sur Sydney en arrivant de Manille et une rapide reconnaissance des lieux, on s’est envolés dès le lendemain à 240 kms de là pour Hobart, la capitale tasmanienne.

Une magnifique découverte.

 

Australia-highly detailed map.Layers used.

 

Polaires et jeans était de nouveau de la partie pour cette petite escapade… Aïe aïe, un peu raide de quitter les 35 degrés quotidiens des Philippines, car ici le thermomètre tombait facilement à 9 degrés en matinée.

Mais allez, cela ne nous a pas tant dérangés que ça au final car on se dit que cette année, on n’aura pas vraiment d’hiver nous. Hihi

iti 36

Il était aussi temps de retrouver de l’autonomie grâce à notre voiture de location que nous avons récupérée directement en arrivant à l’aéroport.

Car clairement, pour explorer la Tasmanie correctement et profiter au maximum de tout ce qu’elle a à offrir, rien de mieux que la voiture.

Cela vous permet en fait de vous perdre ça et là et faire des trouvailles exceptionnelles en termes de paysages.

Sinon, il est possible de se déplacer en bus mais honnêtement, mis à part si vous avez genre un ou deux mois devant vous, cette solution n’offre que peu de flexibilité et se trouve être très contraignante.

 

iti 2

La Tasmanie et ses 515 000 habitants appartient donc à l’Australie et elle est selon nous, bien trop souvent délaissée ou oubliée des voyageurs.

Et même par les australiens eux même d’ailleurs qui ne prennent pas le temps de s’y envoler pour les vacances ou autre (un peu comme nous avec la Corse en fait peut-être).

Mais alors, on a tellement eu raison de l’ajouter à nos destinations ! C’est un gros coup de cœur.

 

iti 5

La Tasmanie correspond à une superficie de 90 760 kms carrés dont les 1/3 sont en fait des réserves et parcs naturels.

Cela vous donne donc un bon aperçu de ce que représente ce pays: la nature !

Et puis 20% du territoire est listé au patrimoine mondial tout de même…

La Tasmanie est parfaite pour quiconque est à la recherche de calme et de tranquillité. On a remarqué que la population y est plutôt vieillissante et on imagine bien que c’est en effet le pays idéal pour un retraité.

C’est aussi le territoire de jeu idéal pour les amoureux de la nature et des randonnées.

Il y a en fait un nombre incalculable de chemins de treks et de balades; le paysage et le cadre ambiants s’y prêtent vraiment très bien quand on voit toutes ces étendues de plaines de forêts.

 

iti 3

Bref, on ne vient pas ici pour l’animation clairement ni un rythme de vie trépidant mais on y coule des jours heureux.

Par contre, les activités nautiques sont à l’honneur: jet ski, plongée, paddle, surf, sortie en mer pour observer les baleines ou autres… ou encore la pêche.

Peu d’habitants au kilomètre carré, on a plus l’impression que la Tasmanie est en réalité le territoire des animaux. Et des animaux sauvages, il y en a à la pelle. Des espèces dont on n’a jamais entendu parler ou que l’on voit seulement à travers des reportages à la télé.

Ils ont une liberté totale et ont la fâcheuse tendance de se balader un peu partout. On en a vu énormément écrasés au bord des routes et parfois de grosses bestioles.

Il faut être particulièrement vigilant en voiture la nuit: on a vu un nombre important de bêtes dans nos phares, prêtes à traverser. Et notamment des wallabies (ce sont des cousins du kangourou en version miniature: le kangourou lui est très grand par contre).

Nous avons passé 6 jours en Tasmanie et parcouru 2260 kms. Ce fût donc court mais intense.

Nous vous proposons cette fois une idée d’itinéraire jour par jour (qui sait, on vous inspirera peut-être un futur voyage hihi). Let’s go !

 

Map

 

 

JOUR 1

De Hobart à Coles Bay – 194kms

Ce que nous avons fait en route:

On a tout de suite constaté qu’Hobart est une ville pleine de charme mais super calme ! Etonnant pour une capitale. Le ton était donné.

Ce qui nous a aussi frappé aussi, ce sont les fortes influences américaines et anglaises que la ville a subi dans son architecture. Parfois, on se sentait dans une rue à Dublin au milieu des pubs et parfois on se sentait aux Etats-Unis dans la conception des rues et la disposition des bâtiments, leur aspect.

Alors quand je vous dis que c’est calme, ce fut la surprise et on a dû s’adapter par rapport à l’Asie où tout est en 24/24 et où il y a toujours de l’animation dans les rues quelque soit l’heure, on peut limite vivre de nuit comme en pleine journée: en fait en Tasmanie tout ferme tôt que ce soit au niveau des magasins et commerces, supermarchés (18h à Hobart), même les bars et restaurants à l’exception de certains.

On s’est aussi fait « avoir » certaines fois au cours du voyage car les offices de tourisme ferment à 16h elles.

Puis en matinée, on a pris la route, cap vers le nord. Ça y était, notre road trip d’une semaine en Tasmanie était lancé !

Nous avons passé « Sorell » et « Triabunna » en faisant une halte à « Spring beach ».

iti 6

Ce ne sont pas les villes en elles-mêmes qui valent de s’y arrêter car il n y a pas grand chose à faire mais c’est juste pour flâner et découvrir les alentours et les paysages toujours plus beaux.

iti 9

Au niveau de « Great Oyster Bay » qui se tient entre Swansea et Coles Bay où nous nous sommes rendus également, nous avons encore une fois découvert une plage et un cadre magnifique.

iti 10

JOUR 2

De Coles Bay à Launceston – 300kms

Ce que nous avons fait en route:

En tout début de journée nous avons parcouru une partie du parc national de Freycinet et on a même eu la chance d’y croiser des wallabies !

WALLABIES

Tout le parc n’est pas accessible et sa visite s’organise à travers des parcours de randonnées.

Il existe quelques parcours courts mais il est aussi possible de partir sur plusieurs jours en logeant sur place entre deux journées bien remplies.

→ De notre côté, nous avons opté pour la balade de 11kms grâce à laquelle nous avons eu une vue imprenable sur une des plages les plus connues en Tasmanie: la « Wineglass Bay ».

« Wineglass » avec pour traduction « verre de vin » car sa forme arrondie ferait penser à un verre ballon. Pas la peine de vous préciser que la vue en vaut vraiment vraiment le détour.

iti 13

Et même si un morceau de la marche se fait dans les bois, nous avons profité tout au long du chemin de quelques points de vue assez fascinants.

iti tas bis

 

NB: Lors d’une première visite dans un parc national, vous avez le choix de:

-soit payer votre entrée ou

-soit payer un « Pass » global qui vous permettra de rentrer par la suite dans tous les parcs ou presque de Tasmanie.

→ Autant prendre le Pass qui coûte 60 AUD (soit 39 euros et valable pour un véhicule jusqu’à 8 personnes),quand on voit que rien que l’entrée à Freycinet s’élève déjà à 25 AUD (soit 16,50 euros) par véhicule.

Et puis nous avons repris la route en direction du nord où nous avons notamment traversé « Bicheno », « Four Mile Creek », « Scamander » et « St Helens ».

Le prochain stop du jour: « Binalong Bay », meilleure option pour voir se dresser face à vous la fameuse « Bay of fires ».

iti tas

Ces roches de granit en bord de mer ont la particularité de revêtir des couleurs spéciales et inhabituelles (dues au lichen). Du coup, mises bout à bout, ces roches forment un panorama flamboyant assez chouette.

Nous avons ensuite posé nos valises pour une nuit dans une auberge de jeunesse à Launceston.

On a été très surpris de voir que dans cette ville, il n’y avait absolument aucune animation particulière alors que c’était le soir d’Halloween.

Et surtout, aucun bar n’était ouvert plus tard que d’habitude même si avait lieu cette nuit là le match de rugby opposant l’Australie à la Nouvelle-Zélande.

 

Jour 3

De Launceston à Stanley – 220 kms

Ce que nous avons fait en route:

Si vous passez par ici, un arrêt s’impose à « Grindewald ».

En effet, dans une partie de la ville a été recréé un village suisse.

village suisse

Petite fontaine et lac, boutiques, boulangerie (lieu où j’ai renoué des liens avec mon dessert préféré d’ailleurs: la tarte au citron meringuée, Miam), bar, petites maisonnettes cubiques et alignées, grands arbres et nature verdoyante…

DCIM100GOPROG0154127.

Tous les détails sont soignés et on se croirait être partis en voyage autre part pour quelques minutes.

village suisse bis

Et puis il a été temps de prendre la route pour « Elizabeth Town », LE stop tant attendu: Fan inconditionnelle de fromage, j’étais aux anges puisque nous allions tout droit à la « Ashgrove Cheese Factory » afin de déguster plusieurs variétés de fromages.

iti 19

Il s’agit d’une production locale avec son usine où l’on retrouve une boutique attenante. Malheureusement, nous n’avons pas pu avoir une visite de l’usine et observer le processus de production car cette entreprise ne propose pas ce genre de prestation.

Par contre, elle n’est pas radine avec ses clients en terme de dégustation ! Fromages sous cloches, vous pouvez goûter au moins 5 sortes de fromages différents.

D’une façon générale, la Tasmanie est largement orientée vers les plaisirs de la table. Les productions locales vont bon train et les habitants sont des épicuriens gourmands (un peu comme nous en France).

Ici, vous pourrez donc vous arrêter tous les cent mètres ou presque afin de découvrir (déguster et acheter aussi par extension) des produits issus d’une production locale de fruits de mer, de fromage ou de chocolat, de fruits, de miel, de glaces faites maisons, de bière, de whisky etc.

 

iti 48

 

Il y a aussi de nombreuses routes des vins dans le pays !

D’ailleurs, autour de Launceston, il y a la « Tamar Valley » qui est LA région des vins par excellence par ici.

Sachez qu’il existe officiellement « une route de la dégustation » au nord de la Tasmanie (« Tasting trail »), reconnue dans les guides touristiques du pays. Nous l’avons plus ou moins empruntée sans s’arrêter partout évidemment ! Elle s’étend justement de Launceston à Stanley.

En route nous avons traversé « Devenport » et fait un arrêt dans la ville de « Penguin » qui ne porte pas son nom pour rien.

DCIM100GOPROGOPR4244.

En effet, tout tourne autour du mignon petit pingouin ici !

DCIM100GOPROGOPR4221.

On retrouve des statues et des panneaux à son effigie et même les poubelles dans la rue sont décorées…

DCIM100GOPROGOPR4238.

On a continué via « Burnie » qui incarne d’ailleurs encore une fois le « Made in Tasmania » et le « fait main » avec ses nombreux producteurs locaux mais pas seulement pour la gastronomie cette fois. On parle aussi de la fabrication du papier, de galeries d’art, de jardins etc.

De plus, cette ville a la particularité de proposer gratuitement et quotidiennement d’Octobre à Mars « une visite guidée » pour observer les petits pingouins à Burnie qui se dandinent vers leur « nid » au coucher du soleil en bord de mer.

Nous avons ensuite eu un coup de cœur pour l’apaisante et charmante ville de « Stanley ».

iti 23

On est arrivés trop tard et la nuit allait tomber mais si vous le pouvez, en plein cœur de la ville, grimpez un peu au niveau du point de vue « The nut », une proéminence rocheuse qui vous surélèvera et vous permettra d’avoir un panorama global des alentours.

 

iti 22

Si vous continuez « un peu plus » sur la route et vous rendez tout à l’ouest du pays (à 70 kms de Stanley), vous arriverez alors à un des points les plus à l’ouest de la Tasmanie  « Cape Grim » où l’air y a été reconnu comme étant le plus pur au monde (rien que ça ! Ça donne envie hein :D).

Jour 4

De Stanley à Strahan – 330 kms

Ce que nous avons fait en route:

Tôt le matin, nous nous sommes dirigés vers le parc national de « Cradle Mountain & Lake St Clair».

 

iti 33

Alors pour vous faire un bref topo, il couvre une grande superficie, à savoir qu’il étend son paysage montagneux sur 1262 kms carrés.

Ce parc jouxte aussi d’autres parcs (comme le « Walls of Jerusalem national park » par exemple), cela donne une étendue gigantesque comme si c’était un seul morceau et ce qui fait donc que l’ouest de la Tasmanie est entièrement recouverts de parcs nationaux finalement.

 

iti 31

Il est possible de randonner dans « Cradle Mountain & Lake St Clair »: on y propose des itinéraires différents les uns des autres d’un point de vue de la durée mais aussi en fonction de la condition physique nécessaire pour les effectuer.

Il faut savoir que d’ici part une célèbre randonnée en Tasmanie, qui rassemble les sportifs en quête de challenge sur la « Overland Track » qui ne fait pas moins de 80 kms et qui s’effectue en moyenne en 6 jours.

En ce qui nous concerne, nous sommes entrés du côté de la « Cradle Valley » tout au nord du parc et avons opté pour la randonnée de 6 kms qui se déroule autour du lac « Dove ». (On verra une prochaine fois pour les 80kms :D)

 

iti 30

De ce dernier, nous avions une vue directe sur la « Cradle Mountain », montagne portant donc le même nom que le parc lui même.

iti 29

Après avoir bien crapahuté, nous avons avalé quelques kilomètres supplémentaires mais en voiture cette fois.

Nous avons traversé les mignonnes petites villes de « Rosebery » et de « Zeehan » en route.

Il n y a rien à ajouter sur ces dernières, elles sont dans le même état d’esprit que les autres: il y fait bon vivre, on est au calme, l’architecture est d’un charme fou.

On s’y arrête pour grignoter un morceau ou boire un café bien chaud, admirer les paysages ça et là toujours aussi beaux, randonner sur les chemins prévus à cet effet un peu partout… Ou si on a l’envie et le temps, on peut peut-être même s’arrêter pêcher !

Enfin, la ville de « Strahan » a été notre point de chute pour passer la nuit après cette journée bien remplie. Et nous avons dormi dans un lodge tout confort dans un cadre quasi idyllique.

iti 34

 

Jour 5

De Strahan à Kettering – 541 kms

Une des plus grosses journées !

Ce que nous avons fait en route:

Après avoir traversé « Queenstown », on s’est arrêtés au fameux « lac St Clair », bien plus au sud que la veille.

Là aussi toutes sortes de randonnées étaient possibles comme d’habitude mais le temps n’étant pas franchement avec nous à cause de la pluie et du froid, on a décidé de passer notre tour.

En plus, on n’aurait sûrement pas vu grand chose de plus parce qu’il y avait comme un brouillard qui se tapissait en fond, alors à quoi bon.

Et puis bon ok, on avoue, aussi parce qu’on en avait plein les pattes avec les derniers jours. Et rien de bien fou en plus, un lac des plus classiques quoi…

En continuant notre route au nord et passant « Southport », notre objectif était de pousser jusqu’à « Cockle creek » qui se trouve être le point le plus au sud en terme de route possible à emprunter.

Déjà, les derniers kilomètres se font sur une route de terre pas très confortable et ensuite voilà, plus possible d’avancer, c’est un cul de sac et il n y a plus de route.

 

iti 40

Autant vous dire que nous étions un peu au milieu de nulle part avec peu d’âmes qui vivent aux alentours.

Et c’est dans ce contexte idéal évidemment que nous étions cruellement en manque d’essence.

Étant sur la réserve, on a vraiment compté les derniers kilomètres, ne croyant pas pouvoir arriver à temps à la station la plus proche.

Et encore, arriver c’est une chose encore faut-il que ladite station soit ouverte; en effet il était déjà 19h et comme je vous l’expliquais, tout ferme très tôt en Tasmanie.

Heureusement, nous avons eu bon nez de choisir celle où on s’est rendus car nous sommes tombés sur la seule ouverte à 15 kms à la ronde (et ce, seulement car elle possédait une intendance gérée par le bar attenant fermant lui à 20h30). Ouf…

Pour finir cette longue journée de route, nous avons dormi juste à côté de la ville de « Kettering » pour accéder facilement au port de la ville duquel on embarquerait dès le lendemain matin pour partir sur l’île de « Bruny Island ».

 

Jour 6

Kettering à Hobart – 32 kms

Ce que nous avons fait en route:

Embarquement donc de « Kettering » et départ à 8h30 tapantes.

Il faut seulement 15 petites minutes de traversée pour rejoindre « Bruny Island ».

iti 52

Vous n’avez d’autres choix que d’avoir votre propre moyen de locomotion sur l’île car il n y a aucun service de transport (taxi ou bus ou navette ou autre, rien).

NB: Comptez 30 AUD (soit 19,60 euros) en aller-retour pour traverser avec votre voiture.

Une journée, même voire une demi-journée suffit pour tout voir et se faire un bel aperçu de l’endroit.

 

iti 41

Il s’agit en fait de deux morceaux d’îles (Bruny Nord et Bruny Sud) qui sont rattachés l’un à l’autre par un passage de terre (appelée « The neck »).

Et clairement « The neck », c’est l’endroit qui nous a le plus époustouflés et où on a découvert la plus belle plage depuis que nous sommes partis, il y a 5 mois.

Un paysage de dingue, à rester scotchés des heures avec une eau d’un bleu qui vous transperce.

(Quand on est dans la bonne période, on peut même y voir des pingouins de temps en temps…)

iti 46

 

Il y a environ 100 kms entre la toute pointe nord et la toute pointe sud des îles. Et puis en termes de route, seule la voie principale est goudronnée, sinon c’est que du chemin de terre. Pas cool pour la voiture ça par contre !

Ce qu’on retiendra de « Bruny » c’est que c’est aussi un endroit parfait pour en prendre plein les yeux au détour de balades hasardeuses.

Mais aussi qu’on peut s’attarder dans des dégustations (encore et toujours) un peu partout. Pour les gens qui ont le temps et les moyens, de là partent des excursions en mer pour rencontrer la vie marine. Il y a aussi pléthore d’activités nautiques possibles.

 

iti 47

On s’est d’ailleurs encore octroyés une petite dégustation de fromages au passage à la « Bruny Island Cheese Co. » … Hihi (ils avaient aussi un miel à tomber, bref…)

 

iti 43

Au Sud de Bruny, ce qui est sympa à voir c’est « Cape Bruny » et son phare.

 

iti 51

Et on s’est rendus compte par la même occasion que même là, une cargaison de chinois étaient présents, appareils photos prêts à être dégainés et piaillant dans tous les sens.

 

iti 50

Notre dernière visite de la journée et de notre périple a été au « Mont Wellington », à 20 kms de Hobart.

Et justement, du haut de ses 1270 mètres (auxquels on accède en voiture), nous avons pu bénéficier d’une vue globale sur la ville car on surplombait alors tout Hobart entre autres.

iti 53

————————————

Bref, la Tasmanie, on n’a pas aimé, on a adoré !

On s’y sent bien en termes de qualité de vie et on a été bluffés de pouvoir s’émerveiller autant et si simplement par la beauté des paysages en roulant ou au détour d’une ville.

Les décors ne sont en fait jamais monotones. Il y a toujours quelque chose à voir ou à découvrir et à juste titre, des « points de vue » ont judicieusement été installés un peu partout sur la route vous indiquant que vous pouvez vous stopper si vous voulez pour admirer les environs.

 

Et puis les choses « sérieuses » ont commencé ! On part maintenant pour l’Australie à proprement parler, territoire immense et démesuré où nous passons environ deux mois !

De Sydney en sillonnant la côte Est jusqu’à la fameuse barrière de corail et Cairns au nord, en passant par l’Outback et le désert pour finir au niveau d’Adelaide et Melbourne au sud ; nous vous livrons le début de nos aventures ici.

 

A bientôt !

2 Comments

  1. Valérie Vandal dit :

    Bonjour à vous.

    Je me suis décidée et je pars en Tasmanie en février. J’adore vous suivre et suivre vos aventures.. je voulais savoir, pour la Tasmanie, 1 semaine c’était assez? Et pour le coût global pour une journée avec la location de voiture?

    • camille dit :

      Bonjour Valérie !
      Tout d’abord, je m’excuse pour cet énorme délai de réponse…
      Merci aussi beaucoup pour votre message !
      S’il est encore temps de vous aider, sachez qu’une semaine est bien trop courte! Nous avons fait un parcours express et la Tasmanie mérite que l’on y passe au moins 15 jours à mon sens.
      Pour la location de voiture, nous avions dégoté une offre sur internet ( via http://www.economycarrentals.com/ qui est un site très fiable avec des offres très intéressantes). Cela nous a coûté 220 euros pour une semaine pour la location de la voiture.
      Au global, cela nous a coûté environ 110 euros par jour pour deux personnes (logement, nourriture, activités et transport en budget backpacker).
      En espérant avoir pu vous aider, profitez à fond, ce fût un vrai coup de coeur pour nous 🙂

Leave a Reply

New York
4°
nuageux
humidité: 100%
vent: 1m/s OSO
MAX 5 • MIN 4
7°
Lun
4°
Mar
-2°
Mer
6°
Jeu
8°
Ven

En Tour du Monde durant:

Recherche

Vidéos

Suivez-nous sur Instagram

Abonnez-vous à notre newsletter

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Contribuer à notre voyage

Si vous souhaitez prendre part à notre expérience, n’hésitez pas à nous faire un don afin de prolonger notre aventure