Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/font-customizer/font-customizer.php on line 227

Warning: Declaration of Walker_CategoryDropdown_Custom::start_el(&$output, $category, $depth, $args) should be compatible with Walker_CategoryDropdown::start_el(&$output, $category, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/themes/tourism-1-premium/functions.php on line 164
L’Argentine : de la viande, du vin et de la glace - travelling-minionstravelling-minions/* Setting : h2_headings */ h2 { font-family : 'Devonshire'!important; }
Searching
Please wait

L’Argentine : de la viande, du vin et de la glace

Publié le:
 5 avril 2016

Et c’est parti pour une petite virée en Argentine : )

En réalité, nous n’avions pas prévu grand chose sur place.

Il s’agit avant tout d’une transition pour accéder ensuite au Brésil (au niveau de « Puerto Iguazú » pour y découvrir ses renommées et gigantesques cascades), notre prochaine étape.

Et puis même chose que pour le côté chilien, la Patagonie argentine ce sera pour une prochaine fois hein.

Avec un budget et du temps qui lui seront entièrement dédiés : )

Voilà un peu comment se déroulent ces 15 jours argentins, avec quelques villes et visites au programme et surtout beaucoup de kilomètres en bus :

map argentine

Notre arrivée sur le territoire argentin a été un peu chaotique, on a vu mieux dans la facilité d’accès à un nouveau pays.

En fait, nous avons acheté notre billet de bus dans un guichet du terminal de bus de la ville de « Tajira » en Bolivie près de la frontière argentine pour se rendre dans la ville de Salta, en Argentine donc.

Déjà, on nous avait assuré un trajet direct mais on n’était pas aux bouts de nos peines.

salta1

Lendemain matin départ à 9h30, ce n’est pas un bus qui nous attend mais un taxi/mini van… Bon pourquoi pas, à la rigueur on ira plus vite.

Deux heures plus tard et une fois à la frontière (assurez vous bien que le taxi vous y dépose d’ailleurs), on nous pose là et débrouillez vous. Pour continuer sa route après les formalités douanières, il faut en fait attendre un autre taxi…

On a eu de la chance d’en avoir un mais ils ne courent pas les rues ! Vous pouvez vous retrouver bloqué là pendant une heure ou plus avant de voir arriver le moindre taxi…

Et puis on n’a pas bien le temps en fait, car avec ce fameux taxi on rejoint un terminal de bus à une trentaine de kilomètres de là. C’est de là bas qu’on peut ensuite et enfin partir pour Salta. Sur notre ticket est indiqué un départ à 14h30.

Sauf qu’une fois sur place, on doit en fait faire changer notre ticket de base qui n’est qu’un « coupon ».  Mais le seul guichet qui peut à priori nous le changer est fermé et n’ouvre qu’à 16h… Oui mais nous, on est censés être partis depuis longtemps déjà à cette heure là…

Pour compléter notre confusion, un gars argentin qui était avec nous dans le taxi (et avec qui on essaie difficilement de communiquer) nous dit que le bus ne part qu’à 15h. Comment il sait ça lui ? Il a pourtant la même heure que nous sur son ticket.

Il n’est stressé de rien et n’a pas l’air de vouloir parler plus avec nous ; tout ce qu’il sait dire c’est qu’il faut attendre. Ah la douceur de vivre à la sud-américaine, on n’est pas pressé ! Il y a de quoi s’agacer parfois.

Mais à 15h toujours rien.

En insistant un peu, on finira alors par accéder avant 16h au fameux guichet et on apprend que la nana qui nous a vendu le ticket à « Tajira » n’a en fait aucun pouvoir sur la réservation de ce bus là.

En gros, nos tickets sont bien valides mais par contre on a une heure et des places inventées sur ces derniers… Heureusement, on aura quand même un bus et de la place pour Salta 45mn plus tard.

Cette compagnie à Tajira arnaque donc ses clients et elle peut même aller jusqu’à vous vendre des billets plus chers pour être soit disant en 1ère classe dans le bus mais en réalité, leurs billets ne vous garantissent pas telle place à telle heure.

Bon par contre, une fois sur place on ne se s’attendait pas forcément à cela et on a été très agréablement surpris.

L’Argentine en effet, c’est différent de tout ce que l’on avait vu récemment, c’est un pays beaucoup plus riche et développé.

Fini tous les stands ambulants à chaque coin de rue tenus par des dames semblées sorties d’un autre siècle avec leur tablier, leur chapeau et leurs longues nattes traditionnelles.

Car ici, les boutiques sont grandes, modernes, comme on les connait, les bars et restaurants pullulent dans les villes, les chiens errants se font rares, les trottoirs et les rues sont propres et très larges.

C’est un autre aspect de l’Amérique du Sud que nous découvrons donc avec l’Argentine.

La première étape pour nous ce sera la ville de Salta !

Et c’est vrai qu’elle est accueillante cette ville : )

salta2

L’architecture est splendide, les petites places hyper mignonnes.

salta8

salta6

mendoza 2

Et alors les cathédrales et églises valent vraiment un petit coup d’œil.

salta9

salta3

De notre côté nous nous sommes cantonnés à la ville elle-même mais Salta c’est aussi le point de départ idéal pour visiter la région du Nord-Ouest, prisée par les touristes.

On pense notamment à « Quebrada de l’Humahuaca » et la fameuse montagne aux sept couleurs non loin de là, « Molinos », « Cafayate », « Cachi », pour ne citer que ces villes.

montagne aux septs couleurs

Par contre, prévoyez de louer une voiture pour sillonner de façon économique et autonome la région, plutôt que de partir en excursion organisée.

Nous avons fait le choix de nous abstenir car les paysages à explorer (montagneux et secs) faisaient clairement écho à tout ce que nous venions de voir et traverser dans le Sud de la Bolivie.

Et puis on n’avait ni l’envie ni le budget pour louer une voiture de toute façon.

Une virée atypique :

Si on est prêt à payer le prix fort, il est possible d’embarquer pour un voyage en train qui sort de l’ordinaire avec le « Tren a las Nubes » (comprenez le train des nuages).

NB : Comptez environ 155 euros par personne en aller-retour. En tant que résident argentin, le prix diminue légèrement à hauteur de 113 euros.

Sur un ancien chemin de fer devenu une voie ferrée touristique, les voyageurs embarquent en fait à Salta et se laissent porter jusqu’au col « Paso Socompa » à la frontière avec le Chili.

Tren a las nubes

Le truc c’est que l’on passe au travers de la cordillère des Andes, mais aussi de très hautes montagnes (parfois à plus de 4000 mètres) et le spectacle serait tout simplement magnifique.

Ensuite, c’est direction Mendoza à 1200 kms et 18h de bus de là…

Cette ville est la vitrine par excellence de la gastronomie argentine !

Enfin pour le vin surtout car Mendoza c’est une des principales régions productrices : La zone représente tout de même à elle-seule 70% du vignoble argentin !

vignes argentine

La reconnaissance internationale de l’Argentine repose principalement sur le « Malbec », variété de rouge la plus cultivée (mais aussi sur le « Cabernet Sauvignon » d’ailleurs).

Le principal cépage blanc est le « Torrontés », bien que le « Chardonnay » soit devenu le cépage le plus souvent associé à Mendoza.

On y trouve aussi du bon bœuf argentin (pour mon plus grand plaisir) et des boutiques de glaces disséminées un peu partout au sein de la ville. Miam, on aime manger en Argentine !

Déjà, il faut rappeler que les argentins sont dans le top 3 des plus gros consommateurs de viande au monde.

Les morceaux de choix à impérativement goûter sur place sont le « bife de chorizo » (« faux filet ») et le « bife de lomo » (sorte d’entrecôte).

La cuisine locale est aussi renommée pour ses grillades (« asados ») qui vont de paire avec l’institution de la « parilla » : le barbecue !

La « parilla » correspondant au repas par excellence pour les argentins (et surtout quand ils se rassemblent entre amis ou en famille) peut inclure toute sorte de viande : du poulet, du boudin, de la saucisse, des ris de veau, du cœur de bœuf etc.

parilla

C’est donc un classique à goûter dans un restaurant typique argentin : )

Enfin voilà, mis à part du bon fromage pour moi et un combo qualitatif saucisson/mayo pour Camille, il ne nous manquait presque rien gustativement parlant : )

En termes d’activités, la ville regorge de parcs alors il est facile de trouver un coin d’herbe ou un banc pour se poser et profiter du calme environnant.

mendoza 3

Le parc « San Martin » est le plus imposant de tous et pour cause, il est immense. Il contient même carrément un zoo.

mendoza 4

Nous ne l’avons pas trouvé particulièrement attrayant. En fait, il n’a pas de charme, c’est sûrement dû au fait qu’il est possible d’y circuler en voiture. Cela casse l’aspect « nature ».

mendoza 1

Par contre, il peut être intéressant (non sans efforts) de marcher et monter jusqu’au « Cerro de la Gloria » qui est en fait un point de vue du parc qui domine la ville.

parc mendoza

Une activité à ne pas manquer aux alentours de Mendoza, c’est de faire la tournée des « bodegas » (caves à vins). La région en recense un nombre exorbitant.

Si on a une voiture c’est simple mais par contre autrement, il faut plutôt voir pour des tours organisés…

Aussi, on vous propose des excursions à vélo à travers les vignes et les fameuses caves/bars à vins mais à priori la route est dangereuse car mêlée aux voitures.

Mendoza est également un bon point de départ pour partir faire du rafting, des randonnées, du parapente, des randonnées à cheval, de l’escalade…

———————————-

En résumé, de belles surprises pour nous encore une fois !

Même si nous avons certes bien moins exploré que d’habitude les régions traversées.

Cependant, quand on revient de la Bolivie et qu’on en a pris plein les yeux non stop, l’Argentine nous paraîtrait presque « fade ».

En puis, nous n’avions pas en tête de creuser plus que cela de toute façon.

Voir, c’était très sympa mais nous ce que l’on avait en tête, c’est de filer vers le Brésil : ) Même si j’avoue qu’on a sacrément bien mangé par contre ces derniers temps, et ça c’est hyper méga important !

On vous retrouve la prochaine fois avec notre découverte des « chutes d’Iguazú », à explorer du côté argentin ET du côté brésilien!

 

Leave a Reply

New York
25°
peu nuageux
humidité: 48%
vent: 8m/s N
MAX 29 • MIN 22
26°
Sam
28°
Dim
24°
Lun
26°
Mar
23°
Mer

En Tour du Monde durant:

Recherche

Suivez-nous sur Instagram


Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Fatal error: Uncaught Exception: Template 'templates/form/web/widgets/#type.html' not found ! in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php:723 Stack trace: #0 /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(454): WYSIJA_help_render_engine->_loadTemplate('templates/form/...') #1 /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(169): WYSIJA_help_render_engine->_parse('\n{include file=...') #2 /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(747): WYSIJA_help_render_engine->render(Array, 'templates/form/...') #3 /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(637): WYSIJA_help_form_engine->render_web_body() #4 /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/view in /homepages/34/d561360984/htdocs/travellingminions/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 723