/* Setting : h2_headings */ h2 { font-family : 'Devonshire'!important; }
Searching
Please wait

Les transports « Made in China »

Publié le:
 4 août 2015

Ah, les transports chinois méritent bien un article entier !

 

Pour vous résumer, c’est la loi du plus fort quel que soit le transport utilisé. C’est en fait littéralement la jungle. Et du coup, c’est aussi la loi de la prudence quand vous êtes piéton… Il faut vraiment le voir pour le croire !

 

Comme pour tout le reste, il n y a d’apparence pas de réglementations sur la route:

 

-> Les voitures n’utilisent pas leurs clignotants et se doublent dans tous les sens, quitte à se faire des queues de poisson, ce n’est pas grave.

 

-> Le truc c’est que la circulation de plein d’engins se mêlent (scooters, vélos, voitures, bus, chariotes) et tous sont sur la même voie à se couper la route et en partant dans n’importe quel sens peu importe celui de la circulation. Et tout cela se « coordonne » sous le son des klaxons hurlant évidemment.

 

-> Les piétons traversent quand leur feu est rouge et les véhicules grillent les feux, comment voulez-vous faire pour organiser ce joyeux bordel ?

 

-> Pratiquement tous les scooters roulent sur les trottoirs sans casques, à contre sens, à trois ou à autant qu’ils peuvent en entasser sur un scooter et sans phares la nuit.

 

♣ A noter aussi que les chinois sont déjà passés au tout électrique en ce qui concerne les vélos, les scooters, les tuk-tuk et tous autre engin: leur installation est par contre très sommaire et douteuse.

 

-> Pour couronner le tout, ils roulent vite et font toujours ou presque des freinages d’urgence vu les conditions de circulation… On se demande comment ils font pour ne pas avoir d’accident, c’est juste fou.

 

-> On a même vu et emprunté des passages piétons en plein milieu des autoroutes ou 4 voies !

 

♣ En bonus, nous vous avons fait une compilation des quelques transports les plus insolites qu’on a croisé (le contrôle technique ? connaissent pas je pense):

 

transport 1

transport 2

transport 6

transport 3

trasnport 5

transport 4

 ——————————————————–

Prendre le métro:

Bon, pour les réjouissances par contre, sachez qu’il est simple de prendre le métro en Chine: le réseau est complet et bien construit. Et puis en plus, c’est étonnamment très propre.

-> Ne soyez pas étonnés par contre, votre sac est passé aux rayons X avant que vous ne puissiez accéder aux lignes du métro.

-> Dans les stations c’est la cohue, les gens déambulent dans tous les sens et hurlent aux bornes d’entrée du métro. Même hors des heures de pointe, cela grouille de monde et il faut être prêt à faire du corps à corps pour se frayer un chemin jusqu’à votre ligne.

De même que sur la route, c’est la loi du plus fort pour entrer dans la rame de métro: on sort les coudes et on fonce dans le tas ! On a fini par le faire, ça défoule et ça fonctionne bien. Et puis c’est la guerre pour attraper une place assise… certains jouent leur vie on dirait.

 

Puis, ici aussi les chinois sont super discrets… Certains utilisent des écouteurs mais la plupart passent leurs appels ou regardent des vidéos en haut parleur.

 

Pour l’aspect pratique:

 

Au niveau des prix pour prendre le métro, comptez entre 2 et 8 yuans (entre 0,30 euros et 1,20 euros) par personne et selon le déplacement pour un trajet.

 

-> Prévoyez de la monnaie pour acheter vos billets aux bornes ! En effet, seules les pièces de 1 yuan ne sont acceptées et pour les billets c’est seulement 5 et 10 yuans dans les stations du centre ville. Et puis ces petites bêtes sont aussi capricieuses: si votre petit billet se trouve être un peu abîmé ou plié, la machine n’en veut pas.

-> Si vous n’avez pas de monnaie vous pouvez toujours en faire au guichet ou bien y acheter le billet directement, mais là on vous a prévenus c’est tout un exercice de style pour se faire comprendre.

 

 

Le casse-tête des bus:

-> Ils sont très répandus (à pékin par exemple plus de 700 lignes existent !) mais que ce soit bien clair on y comprend pas grand chose !

-> Contrairement au métro, c’est un peu du grand n’importe quoi pour se repérer et trouver le bon bus qui vous amènera vraiment au bon endroit. Les noms des arrêts ne sont pas forcément traduits, c’est seulement des signes et qu’on se le dise le chauffeur s’en balance de ce que vous voulez bien essayer de lui demander. On s’est plusieurs fois sentis bien seuls… Renseignez vous bien sur internet avant d’entreprendre un trajet, car le « je verrai sur place » ne fonctionne pas du tout dans ce cas…

Pour les prix, comptez 2 yuans pour un trajet court (soit 0,30 euros par personne)


♣ En Bonus (encore) ♣

 

Pour finir, nous vous livrons une petite anecdote sur notre vol Shanghai-Pékin qui vaut vraiment le détour et illustre bien les difficultés de communication en Chine:

 

Aéroport de Shanghai, (pas de bonne heure) mais de bonne humeur: décollage prévu à 12h10 pour Pékin.

Au moment de l’enregistrement on nous annonce l’annulation de notre vol pour raisons inconnues et puis débrouillez-vous, allez donc voir au guichet juste là.

De là, commencent des aller-retour aux guichets du hall de l’aéroport pour avoir des informations…

Car personne ne veut/peut changer notre billet pour un vol ultérieur. La seule solution à priori c’est d’appeler la compagnie aérienne qui assure notre vol car elle n’a pas de représentation physique dans l’aéroport et personne ne peut changer pour nous sans appeler. Le truc c’est qu’on n’a pas de téléphone enfin on veut pas faire du hors forfait avec nos téléphones français quoi.

Après quelques coups de gueule et un sang froid un peu perdu, on parvient enfin à se faire comprendre et un agent de guichet appelle la fameuse compagnie puis me passe le téléphone… Oups, ils ne parlent pas anglais à l’autre bout du fil… De là, je ne laisse même pas le choix au gars au comptoir et je lui flanque quasiment le téléphone à l’oreille pour qu’il nous gère la situation et change le billet.

Ok, bon au bout d’un moment il nous donne un nouveau numéro de vol pour 6h plus tard et surprise c’est avec un départ de l’autre aéroport à l’autre bout de la ville. Au moins il y a d’autres vols ce jour là, on relativise. Donc c’est reparti à coup de métro…

On a un nouveau numéro de vol certes, mais on ne sait toujours pas si on nous a bien replacés sur ce nouveau vol là, on n’arrivait pas à avoir clairement la réponse!

A l’arrivée, ouf, ils ont bien changé et on est sur le vol de 18h30.

Puis, quitte à être dans la panade, autant l’être jusqu’au bout: au moment de l’enregistrement, le poids autorisé du bagage n’est pas de 20kgs comme d’habitude mais 10kg par personne alors hop hop on vide le sac et on prend des choses sur nous pesant le plus lourd dans le sac. On a enfilé nos chaussures de randonnée, (t’as le look coco avec le combo short/chaussures de rando), pris nos K-Way… On n’allait pas avoir froid !

Et puis on embarque enfin… on est soulagés, installés dans nos sièges, c’est parti mon kiki ! Et bien non, on nous ordonne de descendre de l’avion: on débarque pour conditions météos difficiles, impossible de voler pour l’instant.

Et puis finalement, un plateau repas plus tard dans le hall d’attente et 14 canettes/bouteilles subtilisées à la compagnie qui ravitaillait gratuitement tout le monde (on se rembourse le temps perdu comme on peu hein), on décolle enfin pour Pékin à 21h…

On sera du coup partis avec 10h de retard… mais avec le sourire !

 

 

 

2 Comments

  1. Laura dit :

    Les photos sont assez impressionnantes ! C’est dingue la différence avec des pays comme le nôtre par exemple.

    Vraiment très sympa cette anecdote sur votre vol…. Vous avez géré quand même ! Mais 10h de retard.. chapeau bas ! Encore mieux que la SNCF

    • camille dit :

      Oui c’est juste hallucinant… c’est pas le même monde en fait.

      Cette histoire de vol restera un sacré souvenir ! C’est vrai que ça avait été fort ce jour là…

Leave a Reply

New York
4°
nuageux
humidité: 100%
vent: 1m/s OSO
MAX 5 • MIN 4
7°
Lun
4°
Mar
-2°
Mer
6°
Jeu
8°
Ven

En Tour du Monde durant:

Recherche

Vidéos

Suivez-nous sur Instagram

Abonnez-vous à notre newsletter

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Contribuer à notre voyage

Si vous souhaitez prendre part à notre expérience, n’hésitez pas à nous faire un don afin de prolonger notre aventure